Les différents paris au keno


Si le keno reste un jeu d’argent particulièrement populaire un peu partout dans le monde, c’est notamment par ce qu’il offre une large amplitude de gains. En effet, les paiements peuvent aller de seulement 1 contre 1 jusqu’à 30.000 contre 1 ! Néanmoins, force est quand même de reconnaître que sa structure de gains se révèle un petit peu difficile à comprendre au début. Ainsi, certains novices peuvent être quelque peu dépassés dans un premier temps.

Le principe fondateur du jeu

Pour bien comprendre cette loterie, il suffit de toujours garder à l’esprit son principe fondateur : plus les numéros que l’on a sélectionné sont tirés au sort et plus on va remporter de l’argent. Par contre, inversement, plus on sélectionne de numéros et moins les gains par numéro vont être élevés.

De manière à simplifier l’explication prenons un exemple. Si on choisi un seul numéro et qu’il est tiré au sort, on va empocher plus d’argent que si l’on a choisi 3 numéros et qu’un seul et unique est tiré au sort.

Les différents paris possibles

Durant une partie de keno, on peut ainsi miser :

  • cases cochées : il s’agit du pari le plus simple. Il consiste à cocher entre 1 et 15 numéros en espérant que le maximum d’entre eux seront tirés au sort. Si on a coché 3 numéros ou moins, on gagne de l’argent dès le premier tiré. Par contre, si on a coché 15 numéro, on empoche des gains à partir de 6,
  • contre : c’est un peu l’inverse de la précédente mise puisque l’on parie sur les numéros que l’on pense ne pas voir sortir. Pour ce type de mise, il convient de sélectionner au moins 8 numéros et on bénéficie d’un rapport de 80 contre 1 si l’on a coché 15 numéros.
  • tout gagnant : cela consiste à choisir de 8 à 13 numéros en espérant que tous soient tirés au sort. Dans ce cas, on remporte 28.000 fois sa mise pour 13 numéros gagnants sélectionnés,
  • inférieur ou supérieur : plus compliqué, ce pari est effectué lorsque l’on pense que plus de numéros de la partie inférieure ou de la partie supérieure du ticket vont être tirés au sort. Les gains dépendant de l’écart entre notre pari et la réalité. Dans le cas d’une égalité, on est simplement remboursé.
  • des combinaisons : on peut effectuer des combinaisons en sélectionnant nos numéros. Certaines font plus gagner d’argent que d’autres. Il est également possible de faire différentes combinaisons et de poser une mise distincte sur chacune d’entre elles, selon un système de fractions.